GIMV

Added 7/1/2010

Portefeuille

XDC

Pays:
Belgique
Activité:
Technologies et services liés au cinéma numérique
Entrée:
2009
Site Web:
www.xdcinema.com
Gimv contact:
Alain Keppens, Head Buyouts & Growth - Belgique

View bio

Alain Keppens (1967) a rejoint Gimv en 1991 et supervise l’équipe belge de Buyouts & Growth. Au fil des ans, il s’est forgé une solide expérience à travers de nombreuses transactions.

Il est membre du conseil d’administration de plusieurs entreprises, parmi lesquelles Alfacam, Grandeco, Scana Noliko et Lintor-Verbinnen.

Alain Keppens possède une maîtrise en Économie appliquée de l’Université d’Anvers (Belgique) et un MBA de la Marquette University (USA).

Description

XDC est le leader européen dans les technologies et services liés au cinéma numérique. Le siège social de XDC est situé à Liège, en Belgique. La société offre des solutions complètes comprenant la fourniture des équipements, le financement (VPF, leasing, …), la formation, l’installation et l’assistance, ainsi que la gestion et la livraison du contenu. XDC est le premier à avoir des accords de déploiement VPF avec les 6 grands studios américains Warner, Fox, Universal, Paramount, Sony et Disney, pour un total de 8.000 écrans numériques dans 22 pays européens. Outre le financement mis en place avec ING Lease, XDC a aussi un accord global de financement avec BNP Paribas Fortis pour EUR 100 millions permettant le déploiement de ses premiers 2.000 écrans numériques. Le laboratoire numérique de XDC a traité plus de 600 titres différents, et offre un service global comprenant encodage, duplication, gestion des clés, assistance 24h/24 et 7jrs/7, suivi extranet, livraison physique/virtuelle. Enfin, XDC est aussi actif dans la fourniture, la gestion et la promotion de Contenu Alternatif pour les cinémas, en offrant un service complet, de la réservation et la promotion à la livraison, le reporting et la collecte du box office.

Communiqués de presse

Gimv nouvelles sur XDC

23-12-2009 17:56 XDC lève EUR 15.3 millions de capital de croissance

http://www.gimv.com/gimv/view/fr/website/buyouts_growth/belgique/portefeuille?portfolio=2457705


Tags : evs
Category : EVS INSIDE

ARTICLE LA MEUSE DU 29 DECEMBRE

Added 29/12/2009

ARTICLE LA MEUSE 2010 ANNÉE MOROSE POUR VOTRE PORTEFEUILLE



Tags : EVS
Category : EVS INSIDE

BSkyB

Added 26/12/2009

BSkyB Orders A Dedicated S3D Broadcast Truck From Telegenic

Jim here. In the first of many such deals for the broadcast industry (this one is in the UK), BSkyB has ordered a truck specifically designed for stereoscopic 3D from Telegenic.

Further, the S3D camera rigs are potentially being bought from 3ality Digital of Burbank, CA.

From Broadcastnow.co.uk: The 3D part of the truck build will centre on providing gallery space for stereographers and the addition of tools for handling and synchronising two full-resolution signals at the same time.

“We will use one stereographer per camera system,” explained Lenz. “These operators set the 3D convergence point using a specially set up screen and control 3ality’s Stereo Image Processor system that drives the 3D cameras. The director cuts the cameras watching on a 3D screen”.

Lenz said that as 90% of the truck will feature regular HD capable components, it will cost only “marginally more” to build than a standard HD truck. Included will be a Calec audio desk, two Sony SRW-5800 VTRs, up to four EVS replay servers and a graphics system from Vizrt.

The 3ality 3D camera rigs are being trialled this week at the ATP World Tour Finals tennis event at the O2 Arena in London.

Awesome! Capital investment in broadcast S3D is starting folks :-)


Sphere: Related Content
http://marketsaw.blogspot.com/2009/11/bskyb-orders-dedicated-s3d-broadcast.html

Tags : evs
Category : EVS INSIDE

3D Stereo Media a réussi son pari d’une rencontre professionnelle de haut niveau

Added 26/12/2009

3D Stereo Media a réussi son pari d’une rencontre professionnelle de haut niveau Imprimer
Mardi, 08 Décembre 2009 23:59

3d-mediaLes événements étaient variés et d’importance durant les 3 jours de 3D Stereo Media ! L’actualité audiovisuelle s’y est accélérée et de très nombreux professionnels ont pu faire le plein de rencontres, de contacts, de conseils et de plaisirs des yeux. Nous avons voulu parcourir en 360° ce salon, en vous décrivant l’enchaînement des grands moments de cette semaine liégeoise.
Pour commencer, fonçons vers le « studio Relief 3D life », mis en œuvre grâce à la coopération étroite entre 4 sociétés. Il a donné, selon les dires des professionnels présents, une véritable 1° mondiale de très haut niveau technique. Un présentateur « réel » (Philippe Reyanert) accompagné d’un personnage virtuel (animé par Nic Balthasar) a animé, au cœur d’un studio virtuel, une soirée d’inauguration diffusée en direct via satellite et en relief 3D. Ce « studio du futur » a donc permis de réaliser des démonstrations et des spectacles Relief 3D et en direct sur des télévisions auto-stéréoscopiques et sur grand écran de cinéma,

Les sociétés NeuroTV, Outside Broadcast, Binocle et la RTBF ont pu unir leurs expertises techniques pour accomplir cet exploit. NeuroTV a installé un studio virtuel avec les dernières modifications présentées à l’IBC (trackless – caméra virtuelle) adaptées pour la stéréographie (2 flux repris en un seul). De plus, les incrustations vidéo dans le décor étaient elles-mêmes animées en temps réel ! Pour Outside Broadcast, l’apport consistait en un OBVan stéréographique où les 2 flux de caméra étaient repris en 1 seul (avec un XT d’EVS modifié dans ce sens également). Binocle fournissait les caméras et la RTBF l’éclairage et le son.
Cette présentation était une vraie production, prête à être réitérée (même si certains réglages doivent encore être affinés) et il y a fort à parier que cet exemple donnera des idées à plus d’un producteur et que cette configuration pourra se multiplier à l’avenir pour offrir d’autres événements de cette qualité.
Continuons à nous élever avec Flying Cam qui a osé, sans avoir pu accomplir des tests préliminaires et en direct, sans aucun travail de post-production sur les images, faire une démonstration d’image en Relief 3D prise par leur hélicoptère. L’évolution des caméras numériques permet aujourd’hui d’embarquer 2 appareils HD, suffisamment légers et d’encombrement réduit. C’est la principale évolution marquante dans ce secteur. Cela signifie pour Flying Cam qu’un véritable marché s’ouvre aujourd’hui et que des demandes très spécifiques pourront être satisfaites très prochainement. Les images rapportées par Flying Cam sont étonnantes de précisions et donnent des effets de proximité, très importants en Relief 3D, rarement atteint en images aériennes.
Plongeons-nous à  présent dans le contenu de ces 3 jours en Relief. D’une part la compétition a donné un lauréat chinois. A l’heure de la préparation de l’Expo Universelle de Shangai et de l’implantation de sociétés chinoises à Mons, il est réjouissant de voir que les liens Belgique-Chine continuent à se renforcer. Il est bon de rappeler que le film primé (Finding the Milu King, China / Mandrin –  Réalisateur: Weijiao GUO, Zhiyi ZHANG ; producteur : Producer : Eisen YANG) est bien issu de la production indépendante et qu’il était inédit à ce jour. C’était bien le but de la compétition : soutenir la production indépendante. Les séances de présentation d’une vingtaine d’autres films ont pu donner également une bonne idée de la production indépendante mondiale. Le public et les professionnels sont impatients de voir lors d’une prochaine édition d’autres projets innovants, à voir dans les meilleures conditions possibles. Ben Stassen, Président d’honneur de 3D Stereo MEDIA 2009, qui a été mis à l’honneur en se voyant décerné un prix spécial pour l’ensemble de son oeuvre et son apport au secteur du Relief 3D, a salué le travail des équipes du festival et des rencontres professionnelles.
Nous abordons dès lors les entreprises qui ont participé activement à la promotion du Relief 3D à Liège. Elles ont, elles aussi, pu donner leur avis sur les films projetés durant le festival. Elles ont voté et décerné un prix pour le meilleur court-métrage. Le lauréat s’est vu remettre le prix des mains du Ministre Marcourt, qui avait tenu à faire le déplacement pour vivre avec les professionnels cet avènement de nouveaux talents audiovisuels. En dehors de cette mini-compétition, les différentes entreprises présentes ont pu participer à de très nombreux ateliers et débats fort animés. Il était parfois difficile de faire la part des choses entre les présentations scientifiques et les présentations commerciales, mais l’équilibre a finalement été bien respecté. Pour un de nos techniciens les plus brillants du secteur, Kommer Kleijn, l’impression après 3 jours est une grande réussite de toute l’équipe, pour un projet particulièrement ambitieux. Ces échanges entre de très nombreux professionnels se sont avérés très utiles.
Ainsi, en tant que leader européen dans ce secteur, la Belgique a montré un aspect particulièrement engageant de son savoir-faire et de sa capacité à fédérer les efforts et les initiatives. Espérons que toutes les entreprises, les centres de formations, les artistes, les médias, etc. pourront continuer à saisir toutes ces nouvelles opportunités et que le réseau déjà existant d'entreprises mondialement connues dans le domaine de la 3D relief (XDC, nWave Pictures, intoPIX, Barco Kinepolis, pour ne citer que les plus emblématiques) continuera à s’étoffer dans les prochains mois.
Pour information, nous donnons ci-dessous la liste des ateliers qui se sont déroulés durant ces 3 jours, ainsi que la liste des intervenants. Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter TWIST ou info@3dmedia2009.com Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Session I-1: Fondamentaux de la stéréoscopie
Introduction avancée sur la capacité  de certaines espèces à percevoir les distances, c'est-à-dire le relief (stéréopsie). Physiologie, biologie et évolution. Psychophysique. Considérations perceptuelles et cognitives. Illusions “optiques” de 3D stéréo/relief. Performance au travail dans les environnements utilisant la visualisation 3D relief, par exemple pour les opérateurs de véhicules, tels les pilotes d'hélicoptères. Implications pour la conception d'équipements de visualisation 3D relief, et pour la production de contenus 3D relief pour diverses tailles d'écran
Session I-2: Moyens de base pour la visualisation 3D: Principes, technologies et produits
Description des divers moyens de base permettant à l'homme de percevoir le relief à partir d'un écran (“display”) ou d'une combinaison projecteur-écran (de toile). Systèmes basés sur des lunettes, soit passifs, soit actifs. Systèmes qui ne sont pas basés sur des lunettes, soit auto-stéréoscopiques (strictement parlant avec deux vues), soit, plus généralement, multi-vues/auto-multiscopiques, avec ou sans suivi (“tracking”) du spectateur. “Head mounted displays”. Considérations relatives à l'écran de projection. Artefacts tels le “ghosting”.
Session II-1: Infographie 3D et réalisation de film 3D d'animation
Introduction à la méthodologie de base utilisée pour la création de films 3D relief d'animation. Outils logiciels utilisés. Capture de mouvement et son transfert. Scan 3D d'objets. Méthodes avancées utilisant les images réelles 2D ou 3D en combinaison avec les images de synthèse 2D ou 3D pour augmenter le réalisme, tel pour les expressions faciales. 
Session II-2: Caméras stéréoscopiques (“rigs 3D”)
Passage en revue des divers types de caméras stéréoscopiques, consistant en des pairs de caméras, et communément appelées “rig 3D”. Ces caméras sont à la base de la création de films 3D relief en images réelles. Rigs côte-à-côte vs rigs à mirroir. Contrôles: distance interoculaire (ou inter-axiale), angle de convergence, zoom, ouverture, ... Diverses considérations telles que les prises de vue à partir de plateformes mobiles, de plateformes sujettes à des vibrations et sous-marines.
Session II-3: La 3D pour les téléphones et appareils mobiles
Les téléphones cellulaires 3D (GSM et autres) arrivent. Facteurs humains, aspects psychologiques et sociologiques, et ergonomie. Technologies pour les petits écrans auto-stéréoscopiques. Problèmes de bande passante de transmission, et techniques de compression d'images. Systèmes de transmission 3D relief, tel que via T-DMB. Pourquoi il sera nécessaire d'adapter les contenus 3D à la petite taille de l'écran.
Session II-4: Encodage et distribution de contenus 3D pour le cinéma et la maison (compression, chiffrage, formats, standards et pratiques)
Aperçu de la chaîne complète depuis la production de contenu 3D jusqu'à sa livraison aux cinémas et aux maisons. Considérations spécifiques à la livraison  aux  cinémas. Considérations spécifiques à la livraison aux maisons, avec les difficultés inhérentes à la multiplicité des moyens de livraison (terrestre, satellite, internet, blu-ray, ...) et des moyens de visualisation (TVs avec ou sans lunettes, ordinateurs, téléphones cellulaires, cadres pour photos électroniques, ...). Brève description de la compression d'image, du chiffrage de contenu, des standards et des pratiques. Rôle du 3D@Home Consortium.
Session II-5: Applications de l'imagerie 3D en science et ingénierie
Divers exemples de l'utilisation de l'acquisition d'images 3D relief et de la visualisation 3D relief en science et ingénierie, y compris en ingénierie mécanique, en ingénierie aérospatiale, et en imagerie médicale. 
La TV à point de vue libre (FTV)
Masayuki Tanimoto (University of Nagoya, Japan)
Session II-6: Moyens exotiques d'imagerie et de visualisation 3D
Découvrez des techniques de capture d'image 3D relief et de visualisation 3D relief qui vous apparaissent peut-être comme étant tout-à-fait mystérieuses, ou vous sont même inconnues. Faites la découverte du Graal en imagerie 3D, connu sous le nom d'”imagerie intégrale”, qui permet de reconstruire une scène à partir de n'importe quel point de vue. Sur la longue route vers l'imagerie intégrale, vous trouverez des techniques telles que la TV à point de vue libre (FTV) et l'imagerie omnidirectionnelle, qui sont des techniques ou l'utilisateur a un certain contrôle sur l'angle d'où il peut voir la scène. Prenez connaissance de l'état de l'art dans la technique souvent mal comprise de l'imagerie holographique. Venez aussi écouter la présentation de divers types d'équipements qui peuvent directement mesurer la distance jusqu'à chaque point de la scène, de techniques d'imagerie en profondeur à haute résolution, et de radar imageurs 3D à rayon laser et à longue portée (« ladars »).
Session III-1: La stéréographie et la réalisation de films 3D
La création de contenu 3D relief qui soit plaisant à la plupart d'entre-nous représente un nouveau défi. En effet, en plus d'ajuster le zoom et l'ouverture, le cinématographe 3D doit aussi se préoccuper de la distance interoculaire et de l'angle de convergence de ses deux caméras. Comment règle-t-on tous ces paramètres de façon optimale ?  En général, on doit être très prudent quand on travaille avec la dimension de profondeur. Par exemple, la profondeur (ou distance, ou “range”) ne peut changer que progressivement d'une vue à la suivante. Le non-respect de certaines règles de base et la non-correction de certains artefacts, tel que la parallaxe verticale, peut rapidement donner la nausée au spectateur ... et le rendre méfiant à l'idée de voir un autre film 3D relief! Le contenu 3D doit aussi être adapté à la taille de l'écran, afin de produire l'effet désiré et d'éviter des effets indésirables tels le “cartonnage” (“cardboarding”) et le “nanisme”. La gestion de la profondeur demande de nouvelles compétences, au point qu'une nouvelle profession est née du 3D relief: celle de stéréographe. Venez apprendre ce que sont la convergence négative, le budget de profondeur, les fenêtres flottantes, etc !
Session III-2: Conversion 2D-3D (“dimensionalisation”)
Il y a un nombre de situations où  il est virtuellement impossible, ou trop onéreux, de filmer une scène avec une caméra stéréoscopique (“rig 3D”). C'est ici que la conversion 2D-3D vient à point. De plus, tout comme on colorise les vieux films noirs et blancs, on peut apporter de la profondeur à des films  2D existants. Plusieurs films 2D bien connus ont été, ou sont en train d'être, “dimensionalisés”. La session présente les raisons pour une telle conversion et certaines méthodes pour la réaliser.
Session III-3: Audio 3D (“spatialisation du son”) et son utilisation conjointe avec la vidéo 3D
Des techniques pour la spatialisation du son sont en développement depuis un certain temps. Leur but est de permettre à l'auditeur d'être capable de localiser des sources sonores en 2D ou 3D, en utilisant soit des haut-parleurs soit des casques (c'est-à-dire des écouteurs). Par contraste, très peu de recherches ont été effectuées jusqu'à présent sur la production d'un son et d'une audio 3D qui soient cohérents avec la vidéo 3D relief qui est visionnée par le spectateur. La session présente l'état de l'art en spatialisation du son (indépendamment de toute image) et dans l'utilisation conjointe et cohérente de l'audio 3D et de la vidéo 3D relief.
Session III-4: La 3D en publicité, communication et signalisation
Avec la 3D relief influençant déjà, ou en passe d'influencer, plusieurs moyens de communications, il devient nécessaire pour les agences de publicité et de communication d'être prêtes à produire des contenus 3D relief. En effet, il ne fera guère bon effet de passer des publicités 2D “plates” après la projection d'un brillant film 3D relief. Cette session examine les technologies et les utilisations du 3D relief pour la publicité, la communication et la signalisation sur divers media tels que le cinéma, la TV (avec lunettes ou auto-stéréoscopique), les ordinateurs, l'internet et même sur les emballages (faits de feuilles lenticulaires) de produits de supermarchés, tel la boîte de vos céréales favorites !
Session III-5: Applications de la 3D à l'exploration de l'espace
Il peut apparaître comme une surprise pour nombre de personnes que des caméras stéréoscopiques ont été utilisées à bord de la Station Spatiale Internationale (ISS). De la stéréoscopie à long écartement (“baseline”) est en train d'être réalisée par la paire de satellites de la mission STEREO de la NASA : ceci a déjà conduit au film 3D relief “3D Sun”. L'imagerie 3D stéréo est aussi fondamentale pour la navigation autonome de “rovers” sur les planètes distantes tels que Mars. Les radars 3D à rayon laser s'avéreront nécessaires pour les futurs alunissages dans la poussière lunaire. La visualisation 3D relief est idéale pour comprendre les mouvements des corps célestes et des satellites
Session III-6: La capture et la diffusion 3D en direct
Alors que, dans la réalisation habituelle de films 3D relief, le stéréographe a l'opportunité  de corriger en post-production certaines erreurs de prise de vue et des artefacts, il n'y a pas place pour une intervention manuelle en capture et diffusion 3D en direct. Toute correction doit être faite par une combinaison de matériels et logiciels sophistiqués, i.e. par des processeurs numériques faisant tourner de subtils algorithmes de traitement d'image et de vision par ordinateur. Il n'est pas exagéré de dire que, bien que diverses solutions partielles à ce problème semblent exister, la solution ultime reste élusive, en particulier si le rig 3D est en mouvement. Au delà de la capture d'imagerie 3D “correcte”, le problème de sa transmission vers sa, ou ses, destinations est aussi loin d'être triviale. En effet, les images gauches et droites doivent être gardées en parfaite synchronisation. De plus, les images stéréoscopiques doivent généralement être comprimées plus que d'habitude pour pouvoir circuler sur les canaux de transmission existants. Bien que la plupart des activités commerciales actuelles soient focalisées sur la 3D stéréo, certains laboratoires de recherche sont en train d'explorer les problèmes correspondants pour des systèmes multi-caméras plus généraux.
Application de la cature et de la visualisation 3D relief à l'archéométrie : La “Maquette de Ruhl” de la Cité médiévale de Liège
Roland Billen (University of Liège, Belgium)
www.3dmedia2009.com
Benoît RENSONNET

Tags : evs
Category : EVS INSIDE

Credit Agricole, SocGen, EVS, GIMV: Europe Equity Preview

Added 26/12/2009

Credit Agricole, SocGen, EVS, GIMV: Europe Equity Preview

By Nikolaj Gammeltoft

Dec. 24 (Bloomberg) -- The following companies’ may be active in European trading. Stock symbols are in parentheses and share prices are from the last close.

Europe’s Dow Jones Stoxx 600 rose 0.3 percent to 251.90, and the Dow Jones Stoxx 50 Index added 0.5 percent to 2,572.89. The Euro Stoxx 50 Index, a benchmark for nations using the euro, gained 0.4 percent to 2,957.48.

Credit Agricole SA (ACA FP): France’s third-largest bank by branches and Societe Generale SA (GLE FP), France’s second- biggest bank by market value, announced that their asset- management venture Amundi will start business on Jan. 1. Credit Agricole’s stock rose 1.1 percent to 12.23 euros. Societe Generale gained 1.2 percent to 48.36 euros.

EVS Broadcast Equipment SA (EVS BB): The world’s largest supplier of digital disk recorders for broadcast trucks said its stake in XDC International SA will drop to 30.2 percent following investments in XDC by GIMV NV (GIMB BB) and Societe Regionale d’Investissement de Wallonie. EVS fell 1 percent to 44.24 euros. GIMV slipped 0.5 percent to 36.26 euros.

Siparex Croissance (SIX FP): The French venture capital company plans to buy back about 20 million euros ($28.7 million) of shares. The stock fell 0.5 percent to 17.21 euros.

To contact the reporter on this story: Nikolaj Gammeltoft in New York at ngammeltoft@bloomberg.net.

Last Updated: December 24, 2009 00:01 EST
http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601102&sid=aSbFbS23VwvA

Tags : evs
Category : EVS INSIDE
| Contact author |