EVS PUBLIE SES VENTES ET RÉSULTATS DU 2T11 ET DU PREMIER SEMESTRE 2011 CONFIRMATION DES ATTENTES POUR L’ANNÉE 2011

25/8/2011

- 1 -
Publication le 25 août 2011, avant l’ouverture de la bourse
Information réglementée – Rapport de gestion trimestriel
EVS PUBLIE SES VENTES ET RÉSULTATS DU 2T11 ET DU PREMIER SEMESTRE 2011
CONFIRMATION DES ATTENTES POUR L’ANNÉE 2011
• Ventes 2T11 de EUR 23,4 millions, en légère hausse par rapport au 1T11, mais
-22,4% par rapport à 2T10 (-8,1% à taux de change constant et hors locations liées
aux grands événements sportifs)
• Comme attendu, marge d’exploitation 2T saisonnièrement plus faible à 35,0%,
et bénéfice net par action de EUR 0,42
• 1S11: ventes en baisse de 9,7% (stables à taux de change constant et hors
locations liées aux grands événements sportifs), résultat net de EUR 14,5 millions
• Poursuite de la diversification dans les studios TV: 45% des ventes et 42% des
commandes au premier semestre 2011
• Carnet de commande élevé: EUR 34,3 millions (-3% hors locations liées aux
grands événements) au 24 août 2011, suite à des mois de mai et juin très forts
• Le chiffre d’affaires 2011 pourrait égaler celui de 2010, avec un second semestre
nettement meilleur que le premier – marge d’exploitation en hausse au 2S11
Liège - Belgique, le 25 août 2011, EVS Broadcast Equipment S.A. (Euronext Bruxelles: EVS.BR, Bloomberg: EVS BB,
Reuters: EVS.BR), leader en matière d’applications vidéo numériques professionnelles destinées aux productions TV en
direct et en studio, a communiqué aujourd’hui ses résultats du second trimestre (2T11) et premier semestre 2011 (1S11).
Faits marquants
Pierre L’Hoest, CEO d’EVS explique: “Nous avons clairement continué à sentir qu'il ya un fort besoin d'investir dans de
nouvelles technologies et de nouveaux processus. Plus que jamais, le passage à la haute définition déclenche de
nouveaux investissements, et les prochains Jeux olympiques de Londres sont également un élément important. À titre
d'exemple, certaines grandes sociétés de location ont récemment investi dans le nouveau serveur XT3, par des
upgrades ou des extensions de leur parc existant. Les premiers serveurs XT3 ont été livrés en juillet, comme prévu. Le
marché réagit très positivement aux nouvelles fonctionnalités et attend les prochains développements qui devraient sortir
fin 2011 et en 2012. En 2011, alors que l'environnement macro-économique reste plus que jamais incertain, notre priorité
ne change pas: investir dans l'innovation, pour s'assurer que nous sommes en mesure de répondre à de nombreux
besoins des clients dans les studios, et continuer à étendre nos opérations pour soutenir le développement de
l'entreprise.”
Commentant les résultats et les perspectives, Jacques Galloy, CFO a ajouté: “Les ventes au 2T11 (EUR 23,4 millions)
ont été légèrement supérieures à celles de 1T11. Plus que jamais, ce 2T11 souligne la volatilité de nos chiffres sur base
trimestrielle, avec de fortes fluctuations dans les différents segments. Les charges d'exploitation plus élevées et les coûts
importants du salon NAB ont résulté en une marge d’exploitation de 35,0%. Le carnet de commandes semble
prometteur, suite à des mois de mai et juin très forts. Par conséquent, le Conseil reste convaincu que, pour 2011, les
ventes pourraient égaler le niveau record de 2010, même si c’est une année impaire sans événements majeurs (qui
représentaient plus de EUR 10 millions d'euros de locations en 2010).”
(Non-audité) IFRS - EUR millions, sauf bénéfice par action, exprimé en
EUR
(Revu)
2T11 2T10 2T11/2T10 1S11 1S10 1S11/1S10
23,4 30,2 -22,4% Chiffre d’affaires 46,1 51,1 -9,7%
8,2 15,8 -48,3% Résultat d’exploitation – EBIT 17,2 25,5 -32,4%
35,0% 52,4% - Marge d’exploitation – EBIT % 37,3% 49,9% -
-0,1 -0,1 - Contribution de XDC 2,5 -0,3 -
5,7 11,2 -49,5% Bénéfice net – Part du groupe 14,5 17,5 -18,9%
6,6 11,9 -44,6% Bénéfice net courant, hors XDC – part du groupe (1) 13,1 18,5 -29,3%
0,42 0,83 -49,2% Bénéfice net de base par action 1,08 1,29 -16,5%
0,49 0,88 -44,3% Bénéfice net courant de base par action, hors XDC (1) 0,97 1,37 -28,9%
(1) Le résultat net courant, hors XDC, est le résultat net (part du groupe) hors éléments non opérationnels (nets d’impôts) et contribution de XDC. Voir annexe 5,
note 3 sur les mesures financières non définies par les normes comptables IFRS.
- 2 -
Chiffre d’affaires
Le chiffre d’affaires d’EVS s’est élevé à EUR 23,4 millions au 2T11, une diminution de 22,4% à taux de change
réel (-8,1% à taux de change constant et hors grands événements) par rapport au 2T10. Les ventes en studios
représentent 41,0% des ventes totales au 2T11. Le chiffre d’affaires dans les cars de régie a progressé de 5,6% à
EUR 13,8 millions, tandis que le les ventes en studios ont diminué de 43,9% à EUR 9,6 millions par rapport à
2010. Les ventes du second trimestre 2010 incluaient EUR 3,6 millions de locations liées à la Coupe du Monde de
football (équitablement réparties entre les studios et les cars de régie).
2T11 2T10 % 2T11/
2T10
Ventes – EUR millions (1) 1S11 1S10 % 1S11 /
1S10
23,4 30,2 -22,4% Total communiqué 46,1 51,1 -9,7%
24,4 30,2 -19,0% Total à taux de change constant 46,8 51,1 -8,3%
24,4 26,6 -8,1% Total à taux de change constant hors locations pour les
grands événements sportifs 46,3 45,6 +1,7%
(1) Voir aussi les informations sectorielles à l’annexe 5.4.
Au 1S11, le chiffre d’affaires a diminué de 9,7% à EUR 46,1 millions (mais augmentait de 1,7% hors locations liées
aux grands événements et à taux de change constant).
L’état du marché de la production télévisuelle n’a pas réellement changé au cours du deuxième trimestre 2011, par
rapport au premier trimestre. Comme l'année dernière, le printemps a été assez fort, et les clients continuent à
réfléchir à de nouveaux investissements. La migration vers la HD reste un moteur de croissance-clé pour l'industrie
toute entière, et le lancement du nouveau serveur XT3, technologiquement à la pointe, est un véritable succès. Par
ailleurs, les clients restent prudents vu l’environnement macroéconomique. Les affaires dans les marchés
émergents continuent à être soutenues et ce sera un élément important pour l'industrie dans les années à venir.
Les marchés émergents ont représenté 33% des commandes en 1S11 par rapport à 20-25% en 2008-2009.
Géographiquement, les ventes ont évolué comme suit:
• Europe, Moyen-Orient et Afrique (“EMEA”): EUR 9,5 millions (-49,5% comparé à 2T10), représentant
40,6% des ventes du groupe. Les ventes du 2T10 incluaient environ EUR 3,4 millions de locations pour la
Coupe du Monde. L’Angleterre reste performante en cette année 2011, avec par exemple un nouveau
contrat pour BBC dans son déménagement vers Manchester. L’Europe de l’Est est également un moteur
en 2011. Les ventes du 1S11 en EMEA ont diminué de 17,5% à EUR 23,4 millions.
• Amériques (“NALA”): EUR 7,9 millions (+14,4% à taux de change constant). Aux Etats-Unis, le business a
encore été tiré par des upgrades de workflows existants vers la haute-définition, et la construction de
nouveaux cars de régie. L’ouverture récente d’EVS Mexico nous aidera à encore mieux servir nos clients
dans cette région. Les ventes du 1S11 ont diminué de 13,1% à EUR 12,6 millions.
• Asie/Pacifique (“APAC”): EUR 6,0 millions (+70,1%). EVS a gagné de nouveaux clients en Asie, tandis
qu’Astro, le bouquet satellite Malaysien, a étendu ses solutions EVS en 2011. Au 1S11, le chiffre d’affaires
a progressé de 23,4% à EUR 10,0 millions.
Tandis que les ventes soulignent à nouveau la volatilité connue des activités d’EVS avec de grandes fluctuations
géographiques d’un trimestre à l’autre, il est clair que les commandes au 2T11 ont été plus bien élevées dans
toutes les régions, résultant en une prise de commande record sur un trimestre, battant même de plus de 10% le
précédent record.
Foire IBC - Sports360°: du sport en direct à la diffusion multimédia
Cette année, à la foire de l’IBC à Amsterdam miseptembre,
le stand EVS mettra surtout en avant:
- Le schéma d’une production sportive, avec une
approche “Sports360°”, soulignant les
changements rapides dans le business des
médias sportifs (y compris le fractionnement des
droits, la convergence entre l’informatique et les
technologies traditionnelles de diffusion, ainsi que
la profusion des plateformes concurrentes de
médias numériques).
- Les divertissements.
- Les schémas de production des actualités, depuis
l’édition sur le terrain jusqu’à la salle de rédaction,
y compris des schémas de production complets.
- 3 -
- Les schémas de production de diffusion/informatique, avec de nouvelles solutions conçues pour
rationaliser les opérations de flux de production et faciliter l’échange des medias dans n’importe quel
environnement de diffusion/informatique.
- De nouveaux développements, y compris C-Cast, conçu pour faciliter la distribution des médias en direct
instantanément aux consommateurs via des applications web dédiées.
Evidemment, la gamme complète de serveurs formera le commun dénominateur à tous ces développements et
solutions, avec le nouvel XT3 au centre de celle-ci.
Résultats d’exploitation au 2T11
La marge brute consolidée a été de 76,9% au 2T11, en légère diminution par rapport au 2T10, principalement en
raison de l’effet de levier négatif de la baisse des ventes sur les coûts fixes d’assemblage et de support. Les
charges d’exploitation ont augmenté de 21,5% au 2T11, principalement en raison de l’augmentation des coûts liés
à la foire du NAB (Las Vegas, avril), mais aussi à la volonté d’EVS de renforcer son département R&D et
d’améliorer ses services aux clients. Suite à la diminution des ventes, la marge d’exploitation (EBIT) a diminué à
35,0% des ventes, par rapport à 52,4% au 2T10. Fin juin 2011, EVS employait 388 personnes (ETP), +12,5% par
rapport à juin 2010. EVS continuera à engager des experts dans le domaine du broadcast afin de poursuivre son
développement.
Au 2T11, le taux moyen du dollar américain contre l’euro a été de 1,4394 et s’est donc affaibli de 11,6% par
rapport à 1,2731 au 2T10. Cela a eu un impact négatif de EUR 1,0 million sur les ventes (4,4%). Cet effet a été
compensé par la couverture naturelle (sur les charges d’exploitation et les impôts étrangers) et par les couvertures
financières.
Les impôts sur le résultat se sont élevés à EUR 2,3 millions au 2T11. Le bénéfice net a atteint EUR 5,7 millions au
2T11, soit -49,5% comparé au 2T10, tandis que le bénéfice net courant, hors XDC, était de EUR 6,6 millions au
2T11. Le résultat net courant, hors XDC, de base par action atteint EUR 0,49 au 2T11 (EUR 0,88 au 2T10).
XDC, dont EVS détient 41,3% des actions (30,2% en dilué), bénéficie d’une dynamique importante et, avec sa
filiale FTT, elle s’est engagée pour plus de 4.000 écrans numériques et a installé plus de 2.700 écrans à ce jour en
Europe; ce qui représente plus de 35% des parts du marché et qui fait d’elle l’entreprise leader. Les ventes de
XDC au 2T11 ont atteint EUR 24,5 millions. XDC a enregistré un EBITDA positif de EUR 5,0 millions, soit 20,1%
des ventes. XDC a eu une contribution négative sur les résultats du 2T11 d’EVS de EUR -0,1 million, comparé à
un impact négatif net de EUR -0,1 million au 2T10.
Résultats d’exploitation au 1S11
La marge brute consolidée a été de 77,0% au 1S11 (79,0% in 1S10). Le niveau inférieur est principalement dû à
la diminution des ventes. Les charges d’exploitation ont augmenté de 22,9% au 1S11, en partie à cause de
l’augmentation du nombre d’employés, y compris la consolidation d’OpenCube à partir du 1er avril 2010 (3 mois en
2010, 6 mois en 2011). En raison de ces éléments, la marge d’exploitation (EBIT) a diminué à 37,3% des
ventes, par rapport à 49,9% au 1S10. XDC a contribué XDC a contribué aux résultats d’EVS avec un bénéfice net
courant de EUR 2,5 millions (en partie dû au bénéfice exceptionnel du 1T11, lors de la cessation des activités
CineStore). Le bénéfice net s’élevait à EUR 14,5 millions au 1S11, ou -16,9% par rapport au 1S10, tandis que le
bénéfice net courant, hors XDC, était de EUR 13,1 millions au 1S11. Le résultat net de base par action a atteint
EUR 1,08 au 1S11, par rapport à EUR 1,29 au 1S10.
Bilan et flux de trésorerie
Les fonds propres représentent 69% du total du passif. Les stocks s’élèvent à EUR 13,6 million fin juin, soit une
augmentation de 9,1% par rapport à fin 2010, augmentation due principalement à la préparation de la sortie du
serveur XT3 en juillet et en août.
Le flux net de trésorerie provenant des activités opérationnelles atteint EUR 15,0 millions au 1S11. Au 30 juin
2011, le bilan laissait apparaître EUR 20,6 millions de liquidités et placements et EUR 1,3 million de dettes
financières à long terme (y compris la partie échéant dans l’année), tandis que EUR 19,9 millions ont été versés
comme dividende final quelques semaines avant la fin du trimestre.
- 4 -
Fin juin, il y avait 13.625.000 actions existantes d’EVS, dont 147.322 actions détenues par la société. EVS a
racheté 20.228 actions propres sur NYSE Euronext au 1T11. Au 30 juin 2011, il y avait 288.500 warrants en
circulation à un prix moyen d’exercice de EUR 39,33.
Perspectives 2011
Poursuivant sa stratégie « Speed to Air », EVS fournit des applications audio et vidéo numériques haut de gamme
à des centaines de chaînes de télévision et de sociétés de production dans le monde, en particulier dans les
domaines de la retransmission d’événements sportifs en direct et de la production en studio, là où la société a
développé une position de leader dans des marchés de niche. La migration mondiale des enregistrements sur
cassette vers des schémas de production intégrés sans cassette est en cours et se poursuivra pendant les dix
années à venir. Ce processus est favorisé par la transition inévitable de la télévision de définition standard (SDTV)
vers la télévision haute-définition (HDTV), les nouveaux équipements étant de plus en plus amenés à fonctionner
avec des solutions numériques en haute définition (HD).
EVS bénéficie donc directement de plusieurs vecteurs de croissance à long terme: le nombre croissant de
canaux de distribution de contenu vidéo comme l’IPTV, la web TV ou les plateformes de visionnage à la demande,
la transition vers un mode de production TV sans cassette, le marché de remplacement de l’équipement vers la
HD, le lancement de nouveaux produits qui répondent aux besoins de la production TV au sein des studios (en
direct ou pas), le besoin d’outils d’indexation rapide de clips vidéo (speedclipping) qui facilitent la fragmentation du
contenu vers les canaux multimédia, la demande plus grande en terme d’efficacité des productions télévisées et
l’intérêt croissant des diffuseurs/IPTV et annonceurs publicitaires pour les sports populaires afin d’attirer de
nouveaux téléspectateurs. Les technologies 3D semblent accélérer la conversion vers des processus intégrés en
HD. A moyen/long terme, EVS vise le marché des studios, estimé actuellement à USD 3,5 milliards par an selon
l’étude de l’IABM, et qui comprend des solutions de stockage, des serveurs vidéo, des solutions d’édition, des
services, les actualités, etc., dont environ 70% ont déjà effectué la transition vers des solutions sans cassette. Ce
marché devrait croître de 7% par an dans les 10 prochaines années. EVS a réussi à augmenter sa part de marché
dans les segments auxquels il s’adresse actuellement de 1% en 2005 à 7% environ en 2010. Dès lors, en tenant
compte des risques et incertitudes inhérents à nos activités, le Conseil d’Administration et les équipes d’EVS
pensent que la demande pour les produits EVS devrait continuer à être soutenue par des moteurs de croissance
structurels, qui auront un impact à long terme sur l’activité, tout en subissant les fluctuations habituelles des
marchés d’équipement.
Le carnet de commande de printemps (à facturer en 2011) s’élève à EUR 34,3 millions, soit -11,9% comparé à
EUR 38,9 millions à la même date l’an dernier, mais, sur une base plus comparable, -3% hors locations liés aux
grands événements sportifs. En plus du carnet de commandes de EUR 34,3 millions à facturer en 2011, EVS a
déjà des commandes pour EUR 7,0 millions qui seront facturées en 2012 et ultérieurement (vs EUR 3,4
millions l’an passé).
Les commandes «Studio» représentent 45% du carnet de commandes de EUR 34,3 millions, alors qu’elles ont
représenté 40% des commandes reçues en 2011. EVS gagne des parts de marché sur ce segment prometteur
tout en consolidant sa position dans les cars de régie.
Alors que les ventes du 1S11 ont atteint EUR 46,1 millions, les ventes annuelles d'EVS pourraient atteindre le
niveau de 2010 (EUR 111 millions), principalement grâce à un second semestre potentiellement bien
meilleur. Ceci résulte de la combinaison de la saisonnalité habituelle d’EVS avec la planification de lancements de
produits en 2011 et début 2012 (y compris l’XT3 en juillet). 2012 devrait être une bonne année, aussi bien pour les
productions en extérieur que pour notre diversification en studios, notamment grâce aux grands événements
sportifs. Le Conseil avait décidé, début 2009, d'accélérer les investissements en innovation, lorsque l'industrie
était frappée par la récession la plus grave depuis une décennie. Cette stratégie se traduit évidemment par des
charges d'exploitation en augmentation, principalement en R&D. A court terme, les marges sont plus faibles mais
les marges à long terme pourraient être plus élevées. Le feed-back positif de la récente foire NAB a mis en
évidence le nombre croissant de clients potentiels pour les solutions d’EVS, existantes et en développement. EVS
cible des niches dans lesquelles la combinaison de la fiabilité de l'infrastructure, de l'agilité des applications et de la
qualité de service sont des critères de satisfaction essentiels. Il doit être clair que les facteurs de risque tels que les
incertitudes économiques, les problèmes des banques, les contraintes bilantaires des clients ou d'importantes
fluctuations de devises ne facilitent pas les prévisions.
- 5 -
Actions et coupons
En mai dernier, EVS a payé le dividende en détachant le coupon n°12. Veuillez noter que ce coupon était le
dernier sur les actions physiques (papier). Comme ces titres physiques ne représentent que 0,7% de l’ensemble
des actions émises, et que la dématérialisation complète des titres est légalement prévue avant la fin 2013, EVS
va anticiper la dématérialisation, et tous les futurs coupons d’EVS seront payés après dématérialisation auprès de
l’agent payeur, actuellement la banque ING.
EVS tiendra aujourd’hui les réunions suivantes:
- Réunion pour analystes financiers et investisseurs en français/néerlandais à Liège à 11h00 CET.
- Conférence téléphonique en anglais à 15h00 CET (veuillez contacter corpcom@evs.tv pour recevoir
le numéro d’appel et la présentation).
Pierre L’Hoest, CEO, Jacques Galloy, CFO et Geoffroy d’Oultremont, IRO y seront présents.
Calendrier Sociétaire:
9-13 septembre 2011 Foire IBC à Amsterdam (NL)
Jeudi 3 novembre 2011 Assemblée Générale Extraordinaire
Jeudi 10 novembre 2011 Résultats 3T11
Jeudi 16 février 2012 résultats 2011
Jeudi 10 mai 2012 Résultats 1T12
Pour plus d’informations, veuillez contacter:
Jacques GALLOY, Director & CFO
Geoffroy d’Oultremont, Investor Relations and Corporate Communications Manager
EVS Broadcast Equipment S.A., Liege Science Park, 16 rue Bois Saint-Jean, B-4102 Ougrée (Liège), Belgique
Tél.: +32 4 361 7014 - Fax: +32 4 361 7089 - E-mail: corpcom@evs.tv - www.evs-global.com
Déclarations sur les perspectives futures
Ce communiqué de presse contient des déclarations sur les perspectives relatives au business, à la santé financière et aux résultats des
opérations d’EVS et de ses filiales. Ces déclarations sont basées sur les attentes actuelles du management d’EVS et sont soumises à un
certain nombre de risques et d’incertitudes qui pourraient entraîner que les résultats ou performances actuelles de la société soient
significativement différents de ceux décrits dans ces mêmes déclarations. Ces risques et incertitudes sont liés aux changements technologiques
et aux exigences du marché, à la concentration des activités de la société dans une seule industrie, au déclin de la demande pour les produits
de la société ou de ses filiales, à l’incapacité de développer et d’introduire de nouvelles technologies en temps utiles, aux produits et
applications ainsi qu’à la perte de parts de marché et à la pression sur les prix résultant de la concurrence qui pourraient entraîner les résultats
ou performances actuelles de la société à différer significativement de ceux décrits dans ces déclarations sur les perspectives. EVS ne
s’engage à aucune obligation de communiquer publiquement une révision de ces déclarations pour décrire des événements ou circonstances
afin de refléter l’occurrence d’événements non anticipés après la date de ce jour.
A propos du groupe EVS
Le groupe EVS conçoit, développe et commercialise des solutions numériques professionnelles pour les chaînes de Télévision. Le groupe EVS
emploie environ 388 personnes (ETP) dans 16 pays et distribue ses produits dans plus de 100 pays aux professionnels de l’image et du son.
EVS est une société cotée sur Euronext Bruxelles : EVS ISIN : BE0003820371. Pour plus d’informations sur www.evs-global.com ou
www.evs.tv
EVS Broadcast est le leader mondial des enregistreurs numériques à disques durs pour la production en direct et des applications logicielles qui
y sont liées, spécialement dans le domaine du sport. La gamme dédiée d’équipements et de logiciels développés par la société offre une
plateforme de production complète : ralentis en direct (LSM), ralentis à haute vitesse, rediffusion instantanée, génération de clips, édition rapide
de clips, transferts de fichiers SD/HD en temps réel, délais vidéo, enregistrement simultané de plusieurs caméras, association de métadonnées,
stockage et diffusion de graphiques, transmission numérique, acquisition et transmission sous de multiples formats, enregistrement et édition du
signal audio. La plupart des applications logicielles sont installées sur la plateforme robuste et flexible XT. Les principales chaînes de télévision
au monde telles que NBC, BSkyB, FOX, RTBF, RTL, NHK, CANAL+, ABC, ESPN, TF1, CCTV, PBS, CBS, BBC, ZDF, Channel One, Channel7,
RAI, TVE, NEP, MEDIAPRO, EUROMEDIA, BEXEL, ALFACAM et beaucoup d’autres exploitent les solutions d’EVS.
XDC, dont EVS détient 41.3%, est le leader européen des technologies et des service relatifs au cinéma numérique en Europe avec plus de
3.800 écrans numériques contractés dans 11 pays européens (Allemagne, Suisse, Espagne, Autriche, Portugal, Belgique, Pays-Bas, Hongrie,
République tchèque , la Slovaquie et la Pologne), dont 2.000 ont déjà été déployés. www.xdcinema.com
- 6 -
États financiers consolidés
ANNEXE 1: GROUPE EVS – COMPTE DE RÉSULTATS CONSOLIDÉS – IFRS
(EUR milliers) Annexe 1S11
Revu
1S10
Revu
2T11
Non-audité
2T10
Non-audité
Chiffre d’affaires 5.4 46.094 51.062 23.417 30.194
Coût des ventes -10.595 -10.712 -5.416 -6.222
Bénéfice brut 35.499 40.350 18.001 23.972
Marge brute % 77,0% 79,0% 76,9% 79,4%
Frais de ventes et administratifs -9.293 -6.568 -5.138 -3.568
Frais de recherche et de développement 5.8 -8.100 -7.584 -4.062 -4.002
Autres produits opérationnels 219 105 172 85
Autres charges opérationnelles -76 -87 -9 -44
Plan de participation bénéficiaire et warrants -724 -398 -617 -342
Amortissement de technologies et propriété intellectuelle acquis -323 -227 -161 -161
Amortissement de droits détenus (Tax Shelter) 0 -133 0 -108
Résultat d’exploitation (EBIT) 17.201 25.459 8.186 15.831
Marge d’exploitation (EBIT) % 37,3% 49,9% 35,0% 52,4%
Intérêts nets 22 69 14 50
Autres produits et (charges) financiers nets 5.9 -66 -395 -160 -67
Quote-part dans le résultat des entreprises mises en équivalence 5.11 2.547 -280 -90 -62
Résultat avant impôts (PBT) 19.705 24.853 7.949 15.752
Impôts sur le résultat 5.10 -5.168 -7.365 -2.282 -4.529
Résultat net des opérations en continuité 14.536 17.487 5.667 11.224
Résultat net 14.536 17.487 5.667 11.224
Attribuable à :
Intérêts de tiers - - - -
Porteurs de capitaux ordinaires de l’entité-mère 14.536 17.487 5.667 11.224
Résultat net courant hors XDC - part du groupe (1) 5.3 13.107 18.538 6.592 11.903
RÉSULTATS PAR ACTION (en nombre d’actions et en EUR) 5.7 1S11
Revu
1S10
Revu
2T11
Non-audité
2T10
Non-audité
Nombre moyen d’actions souscrites sur la période hormis les actions
propres 13.477.656 13.544.445 13.469.681 13.548.180
Nombre moyen d’actions dilué 13.774.097 13.668.371 13.762.896 13.671.403
Résultat net, part du groupe, de base 1,08 1,29 0,42 0,83
Résultat net, part du groupe, dilué 1,06 1,28 0,41 0,82
Résultat net courant, hors XDC, part du groupe 0,97 1,37 0,49 0,88
ETAT DU RESULTAT GLOBAL CONSOLIDE
(EUR milliers) 1S11
Revu
1S10
Revu
2T11
Non-audité
2T10
Non-audité
Résultat net 14.536 17.487 5.667 11.224
Autres éléments du résultat global de la période
Effet de la conversion de devises étrangères 18 488 -47 250
Autres augmentations/(diminutions) -192 -29 -180 52
Résultat global de la période 4 14.362 17.946 5.440 11.526
Attribuable à:
Intérêts de tiers - - - -
Porteurs de capitaux ordinaires de l’entité-mère 4 14.362 17.946 5.440 11.526
(1) Le résultat net courant, hors XDC, est le résultat net (part du groupe) hors éléments non opérationnels (nets d’impôts) et contribution de
XDC. Voir annexe 5, note 3 sur les mesures financières non définies par les normes comptables.
- 7 -
ANNEXE 2: GROUPE EVS – BILAN CONSOLIDÉ IFRS
ACTIFS
(EUR milliers)
Annexe 30.06.11
Revu
31.12.10
Audité
Actifs non-courants:
Goodwill 820 820
Technologies et propriété intellectuelle acquis 1.381 1.704
Autres immobilisations incorporelles 356 197
Terrains et constructions 11.301 11.169
Autres immobilisations corporelles 1.696 1.821
Participations mises en équivalence 5.11 8.618 6.071
Emprunt subordonné 5.11 830 830
Autres immobilisations financières 362 391
Impôts différés 3 6
Total actifs non-courants 25.368 23.010
Actifs courants:
Stocks 13.554 12.420
Créances commerciales 17.013 18.383
Autres créances et comptes de régularisation 3.250 1.938
Trésorerie et équivalents de trésorerie 20.599 27.946
Total actifs courants 54.417 60.688
Total des actifs 79.784 83.697
PASSIFS
(EUR milliers)
Annexe 30.06.11
Revu
31.12.10
Audité
Capitaux propres :
Capital 8.342 8.342
Réserves 52.365 73.298
Dividende intérimaire 0 -15.638
Actions propres -5.609 -5.253
Total réserves consolidées 46.756 52.407
Ecarts de conversion 66 49
Fonds propres attribuables aux actionnaires de la maison-mère 55.165 60.799
Intérêts de tiers 7 6
Fonds propres 4 55.172 60.806
Provisions long terme 1.056 1.056
Impôts différés et latences fiscales 1.087 1.109
Dettes financières long terme 1.011 1.174
Autres dettes long terme - 546
Dettes non courantes 3.153 3.885
Dettes financières long terme, partie échant dans l’année 292 295
Dettes commerciales 4.222 3.331
Dettes salariales et sociales 6.574 6.290
Impôts à payer 5.749 4.978
Autres dettes, acomptes reçus, comptes de régularisation et impôts différés 4.622 4.112
Dettes courantes 21.459 19.007
Total des passifs 79.784 83.697
- 8 -
ANNEXE 3: GROUPE EVS – TABLEAU DE FINANCEMENT CONSOLIDÉ IFRS
(EUR milliers) 2S11
Revu
2S10
Revu
Flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles
Résultat d’exploitation (EBIT) 17.201 25.459
Ajustements sur les éléments sans effet de trésorerie :
- Amortissements sur immobilisations incorporelles et corporelles 1.459 1.253
- Résultat de change -21 -375
- Plan de participation bénéficiaire et ESOP 724 398
- Augmentation/(diminution) des provisions et impôts différés -25 162
19.338 26.897
Augmentation (+)/diminution (-)
- Créances commerciales et autres débiteurs 166 -9.632
- Comptes de régularisations 350 -35
- Dettes commerciales et acomptes reçus 1.237 1.445
- Dettes fiscales sociales et salariales 1.055 3.107
- Autres dettes -965 485
- Stocks -1.134 -3.565
Flux de trésorerie générés par les activités opérationnelles 20.047 18.702
Intérêts reçus 151 185
Impôts sur le résultat -5.168 -7.365
Flux net de trésorerie provenant des activités opérationnelles 15.030 11.522
Flux de trésorerie provenant des activités d'investissement
Acquisitions (-)/ventes (+) immobilisations incorporelles -236 -2.536
Acquisitions (-)/ventes (+)immobilisations corporelles -1.066 -1.633
Acquisitions (-)/ventes (+) autres immobilisations financières 29 109
Flux nets de trésorerie provenant des activités d'investissement -1.273 -4.060
Flux de trésorerie provenant des activités de financement
Opérations avec actions propres -356 -1.387
Autres variations des fonds propres -610 878
Intérêts payés -129 -116
Flux de trésorerie des dettes financières long terme -167 -170
Dividende final payé -19.842 -19.895
Flux nets de trésorerie provenant des activités de financement -21.104 -20.690
-
Augmentation /(diminution) nette de trésorerie et équivalents de trésorerie -7.347 -13.228
-
Trésorerie et équivalents de trésorerie en début de période 27.946 33.311
Trésorerie et équivalents de trésorerie en fin de période 20.599 20.083
- 9 -
ANNEX 4: GROUPE EVS – ÉTAT DES VARIATIONS DE CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS IFRS
(EUR milliers) Capital
social
libéré
Autres
réserves
Actions
propres
Ecarts de
conversion
Capitaux
propres
attribuables
aux
actionnaires de
la société-mère
Intérêts
minoritaires
Total
des
capitaux
propres
Solde au 31 décembre 2009 8.342 54.544 -2.861 -200 59.823 6 59.829
Résultat global pour la période 17.458 488 17.946 17.946
Augmentation/(diminution) des fonds propres
résultant de regroupements de sociétés 420 420 420
Paiements basés sur des actions 397 397 397
Opérations concernant les actions propres -239 -1.148 -1.387 -1.387
Dividende final -20.057 -20.057 -20.057
Solde au 30 juin 2010 8.342 52.522 -4.009 288 57.143 6 57.149
(EUR milliers) Capital
social
libéré
Autres
réserves
Actions
propres
Ecarts de
conversion
Capitaux
propres
attribuables
aux
actionnaires de
la société-mère
Intérêts
minoritaires
Total
des
capitaux
propres
Solde au 31 décembre 2010 8.342 57.660 -5.253 49 60.799 6 60.806
Résultat global pour la période 14.344 18 14.362 1 14.363
Paiements basés sur des actions 287 287 287
Opérations concernant les actions propres -356 -356 -356
Dividende final -19.927 -19.927 -19.927
Solde au 30 juin 2011 8.342 52.365 -5.609 66 55.165 7 55.172
- 10 -
ANNEXE 5 : GROUPE EVS - NOTES EXPLICATIVES SUR LES ÉTATS FINANCIERS
CONSOLIDÉS CONDENSÉS ARRÊTÉS AU 30 JUIN 2011
NOTE 1: PRINCIPES DE PRÉPARATION DES ÉTATS FINANCIERS
Les états financiers consolidés du groupe EVS pour une période de 6 mois arrêtés au 30 juin 2011 ont été
préparés et sont présentés conformément aux normes IFRS (International Financial Reporting Standards) telles
qu’approuvées pour application par l’Union Européenne.
NOTE 2: RÈGLES ET MÉTHODES COMPTABLES
Les règles et les méthodes comptables utilisées pour la préparation des états financiers consolidés IFRS sont les
mêmes que celles qui ont été utilisées pour les comptes financiers consolidés 2010. Les règles et méthodes
comptables IFRS de la société sont disponibles dans le rapport annuel 2010 sur le site www.evs-global.com.
NOTE 3: UTILISATION DE MESURES FINANCIÈRES NON DÉFINIES PAR LES NORMES COMPTABLES
EVS utilise certaines mesures non définies par les normes comptables dans sa communication financière. EVS ne
présente pas ces mesures comme des mesures alternatives du bénéfice net ou d’autres mesures financières
déterminées en application des normes IFRS. Ces mesures telles que rapportées par EVS peuvent différer de
mesures nommées de manière similaire par d’autres sociétés. Nous pensons que ces mesures sont des
indicateurs importants dans notre secteur, et elles sont utilisées couramment par les investisseurs, les analystes et
par d’autres publics. Dans le communiqué de presse, les mesures non définies par les normes comptables sont
réconciliées vers des mesures financières déterminées conformément aux normes IFRS.
La réconciliation entre le résultat net de la période et le résultat net courant, hors XDC, se présente comme suit:
(EUR milliers) 1S11 1S10
Résultat net de la période - IFRS 14.536 17.487
Allocation au plan de participation bénéficiaire des employés 507 285
Amortissement du plan de warrants 217 113
Amortissement des technologies et propriété intellectuelle acquis 323 227
Amortissement/réduction de valeur sur droits détenus (Tax Shelter) 41 133
Contribution de XDC (part de 41,3% dans le résultat de XDC) -2.517 293
Résultat net courant, hors XDC 13.107 18.538
NOTE 4: INFORMATION SECTORIELLE
4.1. Généralités
La société applique la norme IFRS 8 (« Segments opérationnels ») depuis l’exercice clos le 31 décembre 2007.
D’un point de vue opérationnel, la société est intégrée verticalement avec la grande majorité de ses effectifs au
siège central en Belgique, en particulier les fonctions de recherche et développement, de production, de marketing
et de services généraux, ce qui explique que la majorité des investissements et des dépenses se situe au niveau
de la maison-mère belge. Les filiales étrangères sont des filiales de distribution et de représentation. Les ventes
portent sur des produits de même nature et sont réalisées par des équipes commerciales polyvalentes.
Le reporting interne à la société est le reflet de l’organisation opérationnelle décrite ci-avant et se caractérise par la
forte intégration des activités de l’entreprise; seules les ventes y sont identifiées par marché géographique dans
lequel elles sont réalisées.
En conséquence, la société est constituée d’un seul segment au sens de la norme IFRS 8 et le compte de résultats
consolidés du groupe reflète ce segment unique. Toutefois, cela n’exclut pas une évolution future de la
segmentation en fonction du développement de la société, de ses produits et de ses indicateurs internes de
performance.
- 11 -
4.2. Informations complémentaires
4.2.1. Informations sur les produits et services
Les ventes peuvent être présentées par destination: les cars TV de régie mobile d’une part et les studios fixes de
production TV d’autre part. On notera que la maintenance et le service après-vente sont intégrés au sein de
solutions complètes proposées aux clients.
2T11 2T10 % 2T11/2T10 Chiffre d’affaires (EUR milliers) 1S11 1S10 % 1S11/1S10
13.809 13.077 +5,6% Cars de régie mobile 25.138 20.589 +22,1%
9.606 17.117 -43,9% Studios fixes de production 20.954 30.472 -31,2%
23.415 30.194 -22,4% Total 46.093 51.062 -9,7%
4.2.2. Informations géographiques
Les activités sont divisées entre trois régions: l’Asie-Pacifique (“APAC”), l’Europe, le Moyen-Orient et l’Afrique
(“EMEA”), et l’Amérique (“NALA”).
4.2.2.1. Chiffre d’affaires
Chiffre d’affaires du semestre (EUR milliers) APAC EMEA NALA TOTAL
Ventes du 1S11 10.047 23.425 12.620 46.093
Évolution par rapport au 1S10 (%) +23,4% -17,5% -13,1% -9,7%
Ventes à taux de change constant 10.047 23.425 13.344 46.816
Variation par rapport au 1S10 (%) à taux de change constant +23,4% -17,5% -8,1% -8,3%
Variation par rapport au 1S10 (%) à taux de change constant et hors
locations pour les grands événements sportifs +25,7% -4,0% -2,3% +1,7%
Ventes du 1S10 8.139 28.398 14.525 51.062
Chiffre d’affaires du trimestre (EUR milliers) APAC EMEA NALA TOTAL
Ventes du 2T11 5.976 9.517 7.922 23.415
Évolution par rapport au 2T10 (%) +70,1% -49,5% +1,2% -22,4%
Ventes à taux de change constant 5.976 9.517 8.957 24.449
Variation par rapport au 2T10 (%) à taux de change constant +70,1% -49,5% +14,4% -19,0%
Variation par rapport au 2T10 (%) à taux de change constant et hors
locations pour les grands événements sportifs +72,7% -38,6% +17,2% -8,1%
Ventes du 2T10 3,513 18,849 7,832 30,194
Les ventes réalisées avec des clients externes en Belgique (« le pays d’origine de la société ») sont inférieures à
10% des ventes annuelles. Sur les 12 derniers mois, le groupe a réalisé des ventes significatives à des clients
externes (selon la définition de IFRS 8) que dans un pays: les États-Unis (comprises dans le tableau ci-dessus
dans NALA), avec EUR 20,9 millions sur les 12 derniers mois.
4.2.2.2. Actifs à long terme
Compte tenu des explications données au point 4.1., tous les actifs long-terme sont localisés dans la société-mère
EVS Broadcast Equipment S.A. en Belgique.
4.2.3. Information sur les clients importants
Aucun client externe de la société n’a représenté plus de 10% des ventes sur les 12 derniers mois.
- 12 -
NOTE 5: DIVIDENDES
L’Assemblée Générale Ordinaire du 17 mai 2011 a approuvé la paiement d’un dividende brut total de EUR 2,64
par action, comprenant un dividende intérimaire de EUR 1,16 par action payé en novembre 2010.
(EUR milliers) N° Coupon 2011 2010 2009
- Dividende final pour 2008 (EUR 1,48 par action hors actions propres) 8 - - 20.046
- Dividende intérimaire pour 2009 (EUR 1,00 par action hors actions propres) 9 - - 13.561
- Dividende finale pour 2009 (EUR 1,48 par action hors actions propres) 10 - 20.057 -
- Dividende intérimaire pour 2010 (EUR 1,16 par action hors actions propres) 11 - 15.638 -
- Dividende final pour 2010 (EUR 1,48 par action hors actions propres) 12 19.927 - -
Total des dividendes payés 19.927 35.695 33.607
NOTE 6: TITRES REPRÉSENTATIFS DU CAPITAL
Le nombre d’actions propres a évolué de la manière suivante au cours de la période:
2011 2010
Nombre d’actions propres au 1er janvier 140.403 78.675
Acquisitions d’actions propres sur le marché 20.228 60.797
Ventes d’actions propres sur le marché - -
Attribution aux plans de participation bénéficiaire -9.409 -5.481
Ventes liées au plan de warrants attribués au personnel (ESOP) et autres transactions -3.900 -22.838
Destruction d’actions propres - -
Nombre d’actions propres au 30 juin 147.322 111.153
Warrants en circulation au 30 juin 288.500 122.550
Au 2T11, la société n’a pas racheté d’actions sur le marché boursier. L’Assemblée Générale Ordinaire du 17 mai
2011 a approuvé l’allocation de 9.409 actions aux employés d’EVS (23 ou 46 actions par personne) comme
récompense pour leur contribution au succès du groupe. Au 30 juin 2011, EVS détenait 147.322 actions propres, à
un coût historique de EUR 38,07. A la même date, 288.500 warrants étaient en circulation avec un prix d’exercice
moyen de EUR 39,33 et une maturité moyenne en décembre 2014.
NOTE 7: RÉSULTAT NET PAR ACTION (EPS)
Le groupe calcule tant le résultat de base par action que le résultat dilué par action conformément à l’IAS 33. Le
résultat de base par action est calculé sur base du nombre moyen pondéré d’actions ordinaires en circulation
durant l’exercice hors actions propres. Le résultat dilué par action est calculé sur base du nombre moyen d’actions
ordinaires en circulation durant l’exercice plus l’effet dilutif potentiel des warrants et stock options en circulation
durant la période, hors action propres.
NOTE 8: RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT
Depuis le quatrième trimestre 2010, EVS tient compte d’une dispense au précompte professionnel qui est attribuée
depuis 2006 par le gouvernement belge aux entreprises payant ou attribuant des rémunérations à des chercheurs
qui sont engagés dans des programmes de recherche et de développement selon certains critères prévu par
l’article 273 du Code des impôts sur le revenu belge (« crédit d’impôts R&D »). Dans la présentation des comptes,
ce montant vient en déduction des charges de R&D.
En outre, fin 2010, EVS a rentré auprès de l’administration fiscale belge une demande de dégrèvement d’office
pour la régularisation des précomptes professionnels prélevés sur les rémunérations de son personnel R&D
pendant la période comprise entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2009. Ce dossier sur le passé a été clôturé
en 2T11, et un profit restant de EUR 0,6 million a été enregistré, résultant en un profit total de EUR 1,1 million au
1S11 lié à ce dossier.
- 13 -
Le détail des frais de R&D se présente comme suit:
(EUR milliers) 1S11 1S10
Coûts de recherche et développement bruts -9.622 -7.584
Dispense de précompte professionnel exercice en cours 373 -
Dispense de précompte professionnel pour les années antérieures (2006 à 2009) 1.149 -
Charges de recherche et développement -8.100 -7.584
NOTE 9: AUTRES PRODUITS /(CHARGES) FINANCIERS NETS
(EUR milliers) 1S11 1S10
Résultat de change des comptes statutaires 532 -1.776
Résultat de change lié à la méthodologie de consolidation IFRS -553 1.401
Réduction de valeur sur investissements tax shelter -41 -
Autres résultats financiers -4 -20
Autres produits /(charges) financiers nets -66 -395
La devise fonctionnelle d’EVS Broadcast Equipment S.A. et de toutes les filiales est l’euro, à l’exception de la filiale
américaine EVS Inc., dont la devise fonctionnelle est le dollar américain. La devise de présentation des comptes
consolidés du Groupe EVS est l’euro. Pour plus d’informations sur les taux de change, voir aussi l’annexe 5.13.
NOTE 10: IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT
Réconciliation de la charge d’impôts
Le rapprochement entre la charge d’impôts obtenue en appliquant le taux d’impôt effectif du groupe au résultat
opérationnel avant impôts, et la charge d’impôts obtenue en appliquant le taux d’impôt théorique en vigueur pour
les deux périodes est le suivant :
(EUR milliers) 1S11 1S10
Réconciliation entre le taux d'impôt effectif et le taux d'impôt théorique applicable
Résultat avant impôts, quote-part dans le résultat des entreprises mises en équivalence et profit de dilution 17.158 25.133
Charge d'impôts réelle sur base du taux d'impôt effectif -5.168 -7.365
Taux d'impôt effectif 30,1% 29,3%
Éléments de réconciliation pour l'impôt théorique nominal
Impact fiscal du Tax Shelter -127 -127
Impact fiscal de la déduction pour intérêts notionnels -82 -170
Impact fiscal des frais non déductibles 186 207
Autre augmentation /(diminution) 335 -470
Charge totale d'impôts des entités du groupe calculée sur base des taux locaux nominaux respectifs -4.856 -7.925
Taux d'impôt théorique applicable (relatif aux activités d’EVS, hors XDC) 28,3% 31,5%
NOTE 11: SOCIÉTÉS MISES EN ÉQUIVALENCE – XDC S.A.
EVS détient 41,3% du capital de XDC S.A. (30,2% sur base diluée). Au 30 juin 2011, la valeur des actions de XDC
comptabilisées selon la méthode de mise en équivalence, ainsi que la quote-part d’EVS dans les emprunts
subordonnés émis par XDC, représentent EUR 8,9 millions. Ce montant inclut EUR 0,8 million payé par EVS fin
septembre 2009 et qui a été consolidé dans l’emprunt subordonné associé à des warrants de EUR 15,9 millions
qui a été formellement émis le 10 février 2010, principalement par GIMV et SRIW.
- 14 -
Les comptes de XDC et leur contribution dans les comptes consolidés d’EVS se présentent comme suit:
(EUR milliers) 1S11 1S10
Chiffre d’affaires 42.364 23.451
EBITDA 8.048 3.034
Résultat net de la période 6.095 -709
Fraction du capital détenu dans XDC 41,3% 41,3%
Résultat net – part d’EVS 23.517 -293
La perte fiscale cumulée de XDC S.A. s’élève à EUR 28,4 millions au 30 juin 2011. L’impôt différé actif est
comptabilisé progressivement, en fonction de la matérialisation du business plan. Au 30 juin 2011, 50% de l’impôt
différé actif relatif à ces pertes avait été comptabilisé.
NOTE 11: PERSONNEL
EVS – TV (en équivalents temps plein) Au 30 juin Moyenne trimestrielle
2011 388 369
2010 345 334
Variation +12,5% +10,5%
NOTE 13: TAUX DE CHANGE
Le taux de change qui influence principalement les états financiers consolidés est l’USD/EUR lequel a été pris en
compte de la manière suivante:
USD / EUR Taux de change moyen
1S
Taux de change moyen
2T
Taux de change
au 30 juin
Taux de change 2011 1,4041 1,4394 1,4453
Taux de change 2010 1,3280 1,2731 1,2271
Variation -5,4% -11,6% -15,1%
NOTE 14: INSTRUMENTS FINANCIERS
Périodiquement, EVS mesure, sur un horizon annuel, son exposition attendue au risque de change transactionnel,
principalement liée au risque EUR/USD. Etant donné que le groupe est «long» en USD et sur base des prévisions
de ventes, EVS couvre ses flux nets en USD par des contrats de change à terme. Le résultat de ces couvertures
est inscrit en résultat financier.
Au 30 juin 2011, le groupe détenait USD 5,0 millions en contrats de change à terme pour couvrir 50% des ventes
futures en dollars, avec une échéance moyenne au 8 février 2012, et avec un taux de change moyen EUR/USD de
1,3811.
NOTE 15: ÉVÉNEMENTS POSTÉRIEURS À LA DATE DE CLÔTURE
Dans les premières semaines d’août 2011, EVS a acheté 28.833 actions propres, à un prix moyen de EUR 37,03.
NOTE 16: RISQUES ET INCERTITUDES
Investir dans l’action EVS comporte des risques. Les risques et incertitudes s’appliquant pour les mois restants de
l’année 2011 sont similaires aux risques et incertitudes identifiés par le management de la société et décrits dans
le rapport de gestion du rapport annuel (disponible sur www.evs-global.com).
NOTE 17: TRANSACTIONS ENTRE PARTIES LIEES
Il n’y a pas eu de transactions significatives entre parties liées dans les trois premiers mois de 2011.
- 15 -
Rapport du Commissaire
EVS BROADCAST EQUIPMENT SA - rapport du commissaire sur l’examen limité de la situation financière
intermédiaire, résumée et consolidée, pour le semestre clôturé au 30 juin 2011
Introduction
Nous avons procédé à l’examen limité du bilan intermédiaire résumé et consolidé de EVS Broadcast Equipment
SA (la « Société ») arrêté au 30 juin 2011, ainsi que du compte de résultats intermédiaire résumé et consolidé, de
l’état du résultat global, de l’état des variations des capitaux propres, et du tableau de flux de trésorerie y afférent
pour le semestre clos le 30 juin 2011 ainsi que des notes explicatives. La préparation et la présentation des états
financiers intermédiaires résumés et consolidés conformément à l’International Financial Reporting Standard IAS
34 Information Financière Intermédiaire (« IAS 34 ») approuvé par l’Union Européenne relèvent de la
responsabilité de l’organe de gestion de la société. Notre responsabilité consiste à émettre un rapport sur ces états
financiers intermédiaires résumés et consolidés, sur la base de notre examen limité.
Etendue de l’examen limité
Nous avons effectué notre examen limité conformément à la recommandation de l’Institut des Réviseurs
d’Entreprises relative aux examens limités. Un examen limité de l’information financière intermédiaire comprend la
réalisation d’entretiens, essentiellement avec le personnel de la société responsable des matières financières et
comptables, l’application de revues analytiques ainsi que d’autres travaux. L’étendue de ces travaux est largement
moins importante que celle d’un audit réalisé conformément aux normes de révision de l’Institut des Réviseurs
d’Entreprises. Un examen limité fournit donc moins d’assurance de découvrir tous les éléments importants qui
seraient révélés par un contrôle plénier. Par conséquent, nous nous abstenons d’exprimer une opinion d’audit.
Nous n’avons pas effectué d’examen limité concernant les informations trimestrielles présentées dans les états
financiers intermédiaires résumés et consolidés, c’est pourquoi cet aspect n’est pas couvert par notre rapport.
Conclusion
Sur la base de notre examen limité, aucun élément n’a été révélé qui impliquerait que les états financiers
intermédiaires résumés et consolidés ci-joints ne sont pas présentés, à tous les égards importants, conformément
à l’IAS 34, approuvé par l’Union Européenne.
Liège, le 24 août 2011
BDO Réviseurs d’Entreprises Soc. Civ. SCRL
Commissaire
Représenté par
Félix FANK, Associé
- 16 -
Certification des personnes responsables
Pierre L’Hoest, Administrateur Délégué et CEO
Michel Counson, Administrateur Délégué et CTO
et Jacques Galloy, Administrateur et CFO
attestent que, à leur connaissance,
a) les états financiers intérimaires résumés, préparés conformément aux normes internationales d’information
financière (IFRS) adoptées par l’Union Européenne, donnent une image fidèle du patrimoine, de la
situation financière et des résultats de l’émetteur et des entreprises comprises dans la consolidation,
b) le Rapport de Gestion contient un exposé fidèle des événements importants et des principales transactions
entre parties liées survenus au cours des six premiers mois de 2011, et de leur incidence sur les états
financiers intérimaires résumés, ainsi qu’une description des principaux risques et incertitudes.

Category : !!! NEWS !!! Print

| Contact author |